Le bébé vernis

Chapitre I

Depuis maintenant 24 heures ils étouffaient dans leur petit logement. Depuis maintenant deux semaines le propriétaire de l’immeuble effectuait des travaux de rénovation dans le petit 4 et demi situé sous eux. Coups de marteau aux petites heures du matin, bruit strident de la scie circulaire, tapage continuel. Maintenant c’était l’odeur nauséabonde des produits employés à la finition. Dans les petites fissures créées par les années de mouvement, par les drains, par les fentes du plancher entrait une forte odeur de vernis. Lorsqu’ils avaient confronté le propriétaire pour se plaindre du bruit et des mauvaises odeurs, il les avait simplement ignoré.

Il n’y avait rien à faire mise à part trouver un moyen de ventiler l’appartement. Difficile sans geler en cette fin février. Quelques fenêtres ouvertes parvinrent à dissiper un peu l’odeur mais elle persistait quand même. Ce soir là était prévue une petite rencontre entre amis. Bien que l’atmosphère de l’appartement s’apparentait plus à celui d’un atelier de peinture automobile ils n’annulèrent pas et les convives se présentèrent comme convenu aux alentours de 18h30.

Soirée bien arrosée, les invités quittèrent un à un, laissant les tourtereaux seul avec Barry Manilow qui se lamentait sur la platine. L’ambiance était à l’amour…

Quelques mois plus tard, l’infirmière avait constaté sur l’échographie un foetus d’apparence normale. Une petite anomalie, une incongruité les avaient fait consulter le médecin de service. Il y avait d’étranges lignes parallèles sur la peau du futur nourrisson.

Rien de grave, dit le docteur. Il semble que le développement du bébé soit normal, ne vous inquiétez pas…

Lorsque l’enfant se présenta tête première les médecins eurent un choc, une surprise inattendue. Une belle petite fille toute beige. Beige avec la peau ressemblant à des lattes de plancher, dure comme le bois…

Le premier bébé de bois franc était né. Ils l’appelèrent Maple.

Elle gazouillait constamment, ne pleurait pas trop et mis à part son apparence un peu étrange elle semblait heureuse. L’odeur de vernis qu’elle dégageait s’estompa peu à peu et la petite famille passa la première année sans anicroche. Comme tout bon parents, ils éduquèrent le bébé vernis avec tout l’amour qu’ils disposaient. Son alimentation ne nécessitant pas d’adaptation particulière, sa croissance se fit normalement. Lorsqu’elle était un peu usée sur les genoux et aux coudes ils la faisaient sabler et revernir par le grand-père qui était menuisier.

À l’âge de trois ans elle tomba malade. Les parents consultèrent tous les experts possibles sans toutefois trouver un remède ou une explication à sa condition. La petite Maple ne jouait plus, n’avait plus d’appétit et ne souriait plus. Un jour ils eurent l’idée de consulter un spécialiste de la sylviculture qui leur conseilla de lui administrer une grosse cuillérée de sirop d’érable matin et soir et d’attendre les résultats. Deus semaines plus tard elle reprit goût à la vie et rien ne vint plus perturber son enfance…

Publicités

11 réflexions sur “Le bébé vernis

  1. ahhh bin je la préfère beaucoup mieux pluss épurée comme ça , bravo Bibi ! Celle-ci c,est sûr je l’illustre 🙂 !

  2. Goubli, une suite illustrée peut-être?? gros bisous aux amoureux!! 🙂 xx
    Bibi: Là tu me fais plaisir, love xxxxxxxxxxxxx 🙂

  3. Je suis passé sur le blog d’Eva avant de lire cette petite histoire… l’illustration et le texte vont très bien ensemble.

    ravo et bonne continuation !!

  4. je suis matante… personne ne me l’avait dit…

    En vieillissant elle prendra de la valeur cette petite…les antiquités sont tellement apprécié par chez nous.

    Gardez la bien pâle surtout…les gens sont tellement médisants des fois…faudrait pas qu’on doute de la paternité. hihihi!

    À bientot j’espère…gros bisous à vous deux.

  5. Babouin: Ha, ha ha! Félicitations! Et elle va se ramasser chez Ti-Père sur le bord de la 20. Puis elle est fini-érable, pas de doute quant à ses origines bien que les bois africains sont très beaux! (t’es folle ben raide!)

    Bisous à vous deux itou, en espérant qu’on se croise avant le troisième millénaire!! xx 🙂

  6. Salut vous deux, avez-vous reçu le mail de DoubleP?
    Au fait, on a vraiment hâte de vous voir, donnez-nous les dates quand vous serz sûrs qu’on s’organise pour les petites, bizz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s